Doit-on s'attendre à une pénurie d’huile d’olive ?

L’hiver a été doux, le printemps pluvieux et l’été sans grosse chaleur ce qui a entrainé la prolifération d’une mouche dans les plantations d’oliviers. Appelée Bactrocera oleae, son ver se nourrit du fruit, qui fini par tomber. L’huile d’olive va donc vraisemblablement se faire rare cette année puisqu’une baisse de 70% de la production française est annoncée, et une hausse de prix est envisagée. L'Italie, elle aussi, n'est pas épargnée par le phénomène.  Malgrè ce contexte, le Domaine de Taurenne a continue sa production d’huiles d'olive AOC de Provence et d'huile Bouteillan. Il est toujours classé parmi les meilleures huiles d’olive du monde. (Classement FLOS OLEI)